L’impôt à 75%: de la promesse de campagne à la mise en place

Sans avoir la franchise et le courage d’admettre qu’une taxation à 75% était une idée qu’il faut mettre au placard, François Hollande revient doucement sur cette mesure et conditionne cette tranche d’imposition de telle sorte qu’elle ne devrait toucher qu’un millier de français.

Après s’être replié sur la taxation de l’assurance vie, c’est la fameuse tranche d’imposition à 75% pour les revenus supérieurs à un million d’euros par an qui est largement pondérée:

Tout d’abord, ce seuil ne s’appliquerait qu’aux revenus salariés. Exit ainsi tous les dividendes, revenus fonciers, BIC, plus-values, primes…

Sont aussi exonérés certaines professions telles que les artistes ou les sportifs. Nous ne devrions donc pas avoir de collectif de chanteurs qui reprendront en cœur « ma liberté de penser » de Florent Pagny.
Quant aux sportifs, on peut penser que les Qataris du PSG ont peut-être eu leur influence puisque les salaires des joueurs se négociaient avec cet impôt à la charge du club.

Pour écrémer un peu plus, il est précisé que la taxe ne s’appliquera qu’aux couples dont les salaires dépasseront 2 millions d’euros. On reste donc sur la base d’un million par personne, mais il est déjà plus rare que, non satisfait que son conjoint ne gagne qu’un million par an, l’autre s’acharne également sur sa carrière pour atteindre ce même niveau.

Enfin, pour les exceptions restantes, il est entendu que les 75% comprennent la CSG et CRDS. Finalement, le taux sera en fait de 67% hors prélèvements sociaux.

Ainsi, avec une poignée de ménages concernés, tout laisse à penser que ces derniers trouveront une ultime parade pour contourner une loi qui aura servi davantage à un effet d’annonce qu’à renflouer les caisses de l’état.
Si nous pouvons nous réjouir de ne pas encore voir d’embouteillages de voitures de luxes à nos frontières, on peut tout de même se demander: le changement, c’est maintenu?

MB

Ce contenu a été publié dans Actualité financière. Mettez-le en favori avec son permalien.