Le rapport Gallois… En bref

Cet été, le gouvernement a formulé une demande auprès de Louis Gallois, ancien patron de la SNCF et d’EADS afin de faire un point sur la compétitivité de la France ainsi que sur ses performances en matière de commerce extérieur. Ce rapport, très attendu par les politiques, devrait être rendu public ce soir, au journal télévisé de 20h et surtout mettre en exergue les lacunes françaises et offrir quelques axes d’amélioration.
En avant-première, OPVA vous dévoile les principales orientations et préconisations de ce rapport et vous invite à en débattre et apporter les précisions nécessaires a posteriori sur notre forum :

  • Un abaissement des charges sociales des entreprises de 30 milliards d’euros en vue de favoriser l’embauche et l’investissement.
  • La réduction des dépenses publiques
  • L’augmentation de la TVA (probablement de 19,6 à 21%) ou de la CSG ou encore la mise en place d’un nouvel impôt (sur le diesel par exemple)
  • L’obligation pour les administrations de réserver 10 à 30% de leurs commandes publiques à des PME au lieu de passer systématiquement par de grosses entreprises bien installées.
  • Une relance les recherches sur le gaz de schiste
  • Accorder plus de pouvoir aux représentants des salariés dans les conseils d’administration des grandes sociétés.

La divulgation du rapport devrait nous fournir plus d’éléments quantitatifs et qualitatifs, mais au premier abord, réduire les charges des entreprises tout en augmentant la TVA ou la CSG; passer commande auprès des PME tout en réduisant les dépenses publiques; se pencher sur le gaz de schiste sans contrarier les écologistes; ou donner du pouvoir aux salariés sans fâcher les dirigeants, laisse penser que la mise en place va être périlleuse…

MB

Ce contenu a été publié dans Actualité financière. Mettez-le en favori avec son permalien.